Tribune dans le BMO

Tribune d’ATC publié dans le Bulletin Municipal Officiel « Vivre à Antony »

Septembre 2022

Été d’alerte
Cet été, plus encore que les précédents, a apporté son lot de catastrophes d’origine climatique. Une
sécheresse exceptionnelle, des incendies d’ampleur, des effondrements rocheux et glacières dans les
Alpes. Idem côté social, les alertes se multiplient. Beaucoup appréhendent la rentrée. Les services
sociaux sont au bord de la rupture : manque d’éducatrices de jeunes enfants et d’animateurs de
centre de loisirs, de personnel soignant dans les Ehpad et les hôpitaux, d’auxiliaires de vie,
accentuant la dégradation des prises en charge, et aggravant surtout la crise vécue par les plus
fragiles. On ne mesure pas encore toutes les conséquences économiques du retour de l’inflation.
Mais habitués à fonctionner à court terme, à privilégier la continuité et fuir les propositions
radicales, les décisionnaires continuent de s’en tirer avec quelques mesures superficielles et sans
impact réel. Sourds aux prévisions scientifiques et aux alertes sociales, les yeux toujours rivés sur
l’opinion, seul un mouvement populaire pourra les contraindre à changer.
Face au réchauffement climatique et ses effets en cascade, le politique doit réagir. La situation exige
que les analyses scientifiques du GIEC guident ses décisions.
À Antony, le maire vante l’installation de pompes à chaleur dans 1 ou 2 équipements publics mais
refuse de constituer un véritable réseau de géothermie. Il vante le nombre d’arbres dans un futur
quartier, mais veut soustraire les grands projets d’urbanisme à l’obligation de gérer les eaux de pluie
à la parcelle.
Les moyens et les outils pour bien faire sont là, il faut s’en saisir et ne plus regarder ailleurs.
contact@antonyterrecitoyenne.org 01.84.19.69.33